Mahara Ngwari

Aller en bas

Mahara Ngwari

Message par Admin le Dim 24 Déc 2017 - 13:02


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Erzulie Jaineba Ngwari

ft. Lupita Nyong'o


Nom : Ngwari. Famille nombreuse et pleine de vie, colorée et réputée pour ses dons de spiritualité et de medium. Un nom qui effraie rarement, amuse parfois, et intrigue souvent.
Prénom(s) : Erzulie. Déesse de l'amour, de la beauté et de la passion, une symbolique ironique lorsque l'on sait qu'elle était considérée comme la moins jolie des soeurs Ngwari dans son enfance. Ses amis l'appellent généralement Zulie, pour aller plus vite. Un surnom qui lui importe peu, au final. Jaineba. Le nom de son arrière grand-mère morte au noble âge de 111 ans lorsqu'elle était petite fille et qui lui a tant appris.
Âge : 33 ans. Le temps ne semble pas avoir d'emprise psychologique sur elle. À ses yeux, vieillir n'a rien d'une triste fatalité. Les âges glissent sur elle comme l'eau sur la queue d'un Milobellus. Elle ne voit pas la vie segmentée par les années, mais comme une continuité d'expériences enrichissantes. Elle célèbre ses anniversaires avec joie, et voit en l'apparition de chaque nouvelle ride l'affirmation d'une sagesse croissante. C'est pourquoi elle a hâte d'avoir 80 ans et d'être toute ridée.
Date de naissance : 2 Juillet. Une belle soirée, à l'heure où le soleil vient de mourir. La chanson des tambours et des ancêtres accueillent le petit être qui pousse son premier cri et se voit déjà enveloppé dans des draps multicolores auprès du grand feu allumé en son honneur. Les Ossatueurs d'Alola de sa famille entament une danse, et les rites traditionnels sont entamés. Dans un coin, une vieille femme au visage boursouflé de rides prédit un destin de combattante à la petite fille qui s'époumone au rythme des crépitements du feu central.
Situation civile :  Veuve. L'affaire lui a attiré les regards critiques de nombreux sceptiques qui la voient comme une assassine. Elle les comprend, l'euthanasie a toujours été une question épineuse. Mais Teva souffrait trop et n'avait pas peur de la mort. Comme Zulie, il savait qu'elle lui offrirait l'opportunité de retrouver ses jambes, sa motricité et sa liberté. Ils prirent ensemble la décision de le libérer de ses souffrances, et elle lui adressa ses derniers adieux aux côtés de son propre Pokémon, Jumbei. Il lui manque souvent, mais elle est en paix. Elle sait qu'il est toujours à ses côtés, et il lui envoie régulièrement des signes de l'au-delà. Lorsque l'occasion s'y prête, il se manifeste même en personne, et souvent par l'intermédiaire de son ancien Spectrum.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle. Si elle loue la beauté des courbes féminines et leurs danses ensorceleuses, ce sont les hommes qui ont raison d'elle.
Ville et région d'origine : Edelwienne, Ebera. La belle Edelwienne, habilement cachée par les Montagnes, si unique et envoûtante. Edelwienne et ses illuminations, ses festivals, ses artisans, ses ruelles faiblement éclairées, son folklore coloré et ses habitants proches des esprits.
Métier : Medium et exorciste. C'est une carrière bien aléatoire que lui a offert la vie. Avec un don de communication avec l'invisible parfois douteux, elle attire régulièrement le scepticisme des gens et les petits sourires moqueurs. Elle se moque des critiques, cependant. À ses yeux, elles ne sont que l'expression de la peur des ignorants. La médiumnité, c'est un don de sa famille qui se transmet de mère en fille. Mais avec trois soeurs, le don s'est peut-être propagé aléatoirement et Zulie est loin d'être la mieux lottie. Experte en Pokémons Spectres cependant, elle connaît suffisamment leurs spécificités pour parcourir le monde entier afin d'aider les pauvres âmes que ces Pokémons effraient. Elle se met d'ailleurs régulièrement au service des scientifiques sur les questions des Pokémons de ce type, et met un point d'honneur à restaurer leur réputation effrayante auprès de ceux qui les craignent. Elle se livre à diverses expériences à leurs côtés dans l'espoir d'allier science et paranormal avec ceux qui se prêtent au jeu. On ne peut donc pas dire qu'elle roule sur l'or, et c'est pourquoi elle exerce également en tant que Guérisseuse. Elle a suivi de près les efforts de sa grand-mère qui l'a formée à la manipulation des énergies pour rétablir les Pokémons, et parfois les gens blessés. Elle a davantage de succès dans cette discipline, mais se spécialise malgré tout dans les exorcismes. Depuis peu cependant, Zulie est revenue dans la ville qui l'a vu naître pour y exercer le métier de Championne. Si ses talents de médium sont souvent remis en cause, ceux de dresseuse Pokémon, eux, lui sont plus volontiers reconnus. Être sollicitée pour le rôle de championne de la ville le lui a prouvé.
Groupe : Baroudeurs. Parce qu'elle aime voyager, aime être étonnée de nouveaux détails qu'elle n'a pas eu le temps d'observer lors de ses premiers passages. Elle bouge tant qu'elle peut se le permettre, et se promet de ne pas laisser sa nouvelle activité de Championne se mettre au travers de ses multiples périples.
Caractère : Comme les Pokémons Spectre qui l'accompagnent, Zulie s'adapte aisément aux gens avec qui elle interagit. Autrefois enfant intrépide et casse-cou, elle s'est assagie avec les années et les expériences. Née dans une famille nombreuse et très unie, elle a toujours mis les siens avant tout et les traditions lui portent extrêmement à coeur. Il est extrêmement important pour elle de transmettre des valeurs de famille et de communauté aux jeunes enfants, ainsi que l'enseignement précieux des ancêtres disparus. Elle a appris rapidement à se moquer des préjugés, des critiques et du venin des ignorants. À une époque pourtant, elle n'hésitait pas à se battre pour défendre l'honneur d'une famille qui ne donnait pas d'importance au venin de ces autres. Désormais, elle sait que la bave du Cradopaud n'atteint pas le blanc Colombeau. Ce n'est pas pour autant qu'elle laisse tout passer. D'un mordant sans pareille au coeur de sa famille, elle est celle qui use le plus de sarcasmes et qui exaspère ainsi les doyens des siens.

Douce et posée pour certains, excentrique et fougueuse pour d'autres, son attitude dépend souvent de son humeur mais elle ne s'est jamais changée pour personne. Cette personnalité un poil cyclothymique lui a parfois attiré la confusion ou l'exaspération de ses pairs qui pouvaient la trouver trop imprévisible voire complètement hypocrite. Hypocrite, elle ne l'est pas. Perchée, peut-être bien. Cette personnalité, c'est elle tout simplement. L'évolution d'une gamine heureuse de vivre, très attachée aux rituels et danses des siens, une enfant joyeuse au plus près des esprits de ses ancêtres qu'ont calmée les quelques claques qu'elle a prise en grandissant. Petite, elle s'amusait d'ailleurs de la peur que les gens avaient des esprits. Elle se plaisait à raconter les légendes épouvantables que l'on colportait sur les Pokémons Spectres, avant de se rendre compte à la jeune adolescence de sa grave erreur et de l'impact négatif qu'elle avait eu sur les gens. Les Spectres avaient une richesse inouïe. Depuis, elle n'en a plus dit le moindre mal, même pour plaisanter. Et pourtant, elle est la première à s'amuser des superstitions des gens à l'égard de ce type qu'elle affectionne tant.

Si elle se plaît dans cette quête perpétuelle de la vérité et de la sagesse, elle se surprend pourtant à être encore tourmentée par des questions d'égo qui la ramènent à son humanité. Être la meilleure, prouver aux ignorants qu'ils ont tort, rabattre le caquet des insolents... Tant d'énergie dépensée pour rien. Les années et ses rencontres l'ont mise face à une vérité dérangeante avec laquelle elle a encore parfois du mal. Derrière la jeune femme épanouie, festive et perchée se cachent encore quelques démons auxquels elle préfère faire la sourde oreille. Il n'est pas toujours facile d'ignorer les critiques et de tracer sa route sans éprouver un besoin de reconnaissance. Mais l'enseignement de sa famille, de ses ancêtres et de son bien-aimé l'ont mis sur le chemin de la paix intérieure complète, et elle s'en sent plus près chaque jour passé. Ce qui lui importe, désormais, est de s'enrichir auprès des siens et des Pokémons qui croisent sa route, d'honorer la mémoire de Teva et de vivre encore un peu mieux à chaque opportunité amenée par la vie.

Spirituelle ○ Bienveillante ○ Sage ○ Pacifiste ○ Réservée ○ Ambitieuse ○ Érudite ○ Danseuse ○ Chaleureuse ○ Excentrique ○ Fougueuse ○ Étourdie ○ Empathique ○ Optimiste ○ Sarcastique  ○ Rêveuse ○ Maternelle ○ Traditionnaliste ○ Folklorique ○ Fêtarde ○ Colorée ○ Douce ○ Lunaire ○ Solaire ○ Perchée ○ La famille avant tout ○ Passionnée ○ Curieuse ○ Intéressée ○ Raffinée ○ Astucieuse ○ Créative ○ Idéaliste.

Anecdotes
○ Cinquième enfant sur huit, troisième fille sur quatre. Erzulie n'a jamais été seule depuis la première seconde de sa naissance. C'est à l'abri des murs de sa maison d'Edelwienne qu'elle a vécu aux côtés d'une bonne partie de sa famille, mères et pères, frères et soeurs, grands-pères et grands-mères. Elle n'était pas loin de ses cousins non plus, voisins de surcroît. Le quartier folklorique où elle grandit jouissait déjà d'une drôle de réputation, et si certains l'estimaient loin d'être fréquentable, la ville a pourtant toujours été paisible. Chez eux, tout était coloré, un grand feu venait souvent illuminer les rues en léchant les murs de ses langues enflammées au rythme des tambours qui l'accompagnaient lors de leurs festivals. Là, auprès des siens, celle que l'on baptisa rapidement Zulie n'a pas connu d'enfance malheureuse. Elle a toujours su que sa famille était particulière, mais elle l'aimait comme ça. C'était une famille fêtarde et spirituelle, qui côtoyait quotidiennement les Pokémons Spectres qui étaient chez eux. Une famille au plus proche des esprits et de leurs ancêtres. Entre coutumes et rituels, leurs méthodes parfois douteuses intriguaient les étrangers ou les effrayaient carrément. Mais on apprit rapidement à Zulie de se moquer de ces gens, ceux-là même qui ne savaient pas voir la richesse des Pokémons Spectre. Si elle mit du temps à l'apprendre, elle sait désormais que rien qu'elle ne puisse faire ne pourra prouver aux cartésiens que l'invisible existe bel et bien et que les Spectres sont des êtres formidables pour communiquer avec les défunts.

○ Sa famille et divisée en deux branches dans la Région d'Ebera. Vous trouverez les Ngwari d'Edelwienne, férus de Pokémons Spectre, et les Ngwari de Durémont qui leur préfèrent leurs compagnons de feu. Les deux familles n'ont pas énormément de différence en soi. Les deux clans étaient auparavant divisés par le courroux de deux de leurs ancêtres prétendus frères, mais la paix fut faite lorsque Zulie avait dix ans, grâce au bon sens de ses aïeux encore vivants. Elle a désormais des rapports amicaux avec les Ngwari de Durémont, bien qu'elle ne les connaisse pas très bien. Elle sait que certains sont encore hostiles à cette paix toute nouvelle, mais elle se plaît à croire que leurs liens se solidifieront.

○ Enfant casse-cou et garçon manqué, elle a passé son enfance à préférer les jeux de garçons plutôt que l'éducation des filles que faisait sa grand-mère. Soucieuse de se démarquer de deux soeurs aînées déjà brillantes, elle devint turbulente et déjantée. Sa fameuse grand-mère, médium renommée par les amateurs aux quatre coins du monde, prétendait en effet que le don se transmettait de mère en fille, et si Zulie était sujette à diverses visions, elle ne sentait pas ses pouvoirs dignes de suivre la tradition familiale.

○ Sa grand-mère maternelle est réputée pour être l'une des médiums les plus puissantes du monde. D'une sagesse inégalée et d'une volonté inébranlable de faire le bien, Zulie a puisé énormément de richesses dans son enseignement et a fini par trouver la réponse à ses questions existentielles. Si elle est proche de toute sa famille, elle a une tendresse particulière pour sa grand mère qu'elle appelle Mawmaw depuis toute petite. Et Mawmaw lui a sorti une prophétie toute particulière. Alors qu'elle essuyait son premier chagrin d'amour au noble âge de dix-sept ans, la petite Erzulie entend pour la première fois que l'homme qui lui est destiné n'est en rien un petit péquenot à la peau pâle d'Edelwienne, mais un bel homme fort à la peau brunie par le soleil, un homme qui viendrait d'une île. La prophétie de Mémé s'est avérée quand elle tomba sous le charme de Teva. Cheveux longs, belle carrure, peau brune, il venait tout droit d'Alola et était de passage à Ebera pour une compétition de surf à Durémont.

○ Morty

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Starter


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Grodrive♂ - Shango
Attaques choisies (1 à 4 attaques, entre les niveaux 1 à 20 de votre Pkmn)
Talent choisi
(Vous pouvez trouver + d'infos sur les attaques et talent dans l'annexe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien])


Shango n'est rien de moins que son plus vieil ami. S'il fut un temps où Zulie et lui ne se connaissaient pas, la jeune femme ne s'en souvient plus. Il est l'extension même de son être et au fond d'elle, elle a l'impression qu'ils sont venus sur Terre pour ne plus jamais se quitter. Dans un sens, il est une autre âme soeur, un frère de vie dont elle ne peut se passer.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Lugulabre♂ - Engai
Attaques choisies (1 à 4 attaques, entre les niveaux 1 à 20 de votre Pkmn)
Talent choisi
(Vous pouvez trouver + d'infos sur les attaques et talent dans l'annexe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien])


Le médiateur
Engai est le ciment à la bâtisse que forme l'équipe de Zulie. Il est proche de chacun des membres d'une façon différente, et fait preuve d'une capacité à sentir le bon en chacun dont la jeune femme s'est toujours nourrie. Il est le médiateur, le bienfaiteur, celui qui célèbre chaque jour la beauté simple d'un acte altruiste et désintéressé.

Cette personnalité, il l'avait déjà lors de leur première rencontre. C'est à Kalos qu'elle se produisit, près du fameux Hôtel Désolation qui faisait couler tant d'encre dans la région. C'était le premier exorcisme d'une Erzulie un peu nerveuse qui accordait davantage de confiance dans ses lancers de Pokéball que de manipulation des esprits. Une longue nuit de communication bancale avec ce qui lui semblait être un esprit terrifiant se termina aux aurores lorsque le bougre sortit de sa cachette et ne laissa découvrir qu'un inoffensif Funécire qui s'était plu à la faire tourner en bourrique toute la nuit. Ce jour-là, alors qu'elle était toute jeune fille et accompagnée d'un Shango sous forme de Baudrive, elle fut frappée par l'innocence de ce Funécire qui teintait ses farces d'une naïveté et d'une bonne humeur déconcertantes. Cependant soucieuse de ne pas perdre sa crédibilité lors de sa première mission, elle prit à part le petit Pokémon et lui demanda de jouer le jeu.

Avec le recul, elle n'en est pas fière. Cette magouille qui lui sert de première expérience dans le monde de l'exorcisme n'est qu'une exception et elle préfère désormais être honnête lorsqu'elle se sent incapable de communiquer avec l'esprit perturbateur. Engai, cependant, est resté à ses côtés. Baptisté en l'honneur du Dieu du Ciel qui semble le fasciner, il a évolué en un magnifique Lugulabre qui n'a jamais perdu de sa joie de vivre. Véritable farceur de la bande, il est le plus vieil ami de Shango et met un point d'honneur à se lier d'amitié avec tous les Pokémons qui rejoignent leur petit monde. Sa tendresse n'a de limite que les bougies qu'ils portent, puisque cet idiot ne se rend pas toujours compte qu'il fout le feu lorsqu'il tente de réconforter une âme en peine. Il n'est d'ailleurs pas rare qu'il fasse capoter une mission par une empathie débordante et un besoin de sauver le monde. Heureusement, Shango le débauche de temps en temps. Leur duo est indémontable, et Zulie sait qu'ils supportent rarement d'être séparés plus de quelques jours. Ils s'entendent comme larrons en foire et ce n'est qu'aux côtés de Shango qu'Engai se fait le plus malicieux.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Spectrum♂ - Jumbei
Attaques choisies (1 à 4 attaques, entre les niveaux 1 à 20 de votre Pkmn)
Talent choisi
(Vous pouvez trouver + d'infos sur les attaques et talent dans l'annexe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien])


Une boule de gaz projetant des ombres sur les murs, un spectre de brouillard qui effraie les gens. Le nom de Jumbei était tout trouvé, et pourtant il n'appartenait pas à Zulie. Spectrum était le Pokémon favori de son époux défunt, Teva, qui lui demanda de prendre soin de lui lors de ses derniers instants.

Entre Teva et elle, tout commença avec Jumbei. Ce fut sous le charme du Spectrum qu'elle tomba d'abord avant que le meilleur ami de celui-ci ne s'en offusque. Ce grand gaillard venu d'Alola ne tarda pas à avoir raison d'elle non plus, et elle tissa des liens d'une grande douceur avec son Pokémon. Sa mort changea cette relation très vite malgré la promesse qu'elle avait faite à son époux.

Si les mois qui ont suivi furent très difficiles pour tous les deux, Spectrum géra le deuil avec beaucoup de colère. Fugues incessantes, destruction de biens et farces malveillantes, les tensions ne se sont apaisées que lorsqu'il s'est épuisé face à une Zulie à bout de patience. C'est ensemble qu'ils craquèrent, et contraints de réaliser qu'ils avaient besoin l'un de l'autre, firent leur deuil ensemble.

Les semaines suivantes furent bénéfiques pour la guérison de leur âme. Ils apprirent à s'apprivoiser de nouveau, et à vivre sans la présence protectrice de leur meilleur ami commun. C'est l'art du combat qui les réunirent pour de bon. Sur un terrain, Jumbei s'avéar un allié de choix, et au fil des années, ils ont fini par se comprendre en un regard. C'est pourquoi elle entretient une relation très particulière avec Jumbei. Ils n'en parlent pas beaucoup, mais une grande tendresse et complicité les lient, tout comme les sentiments qui les animent encore à l'égard de leur ami défunt.

D'ailleurs, Jumbei n'est pas seulement un Pokémon qu'a légué Teva à la jeune femme, il est également un excellent intermédiaire entre les défunts et les vivants. Zulie se souviendra toujours du jour où son mari lui a porté quelques mots par la gueule ouverte de son Spectrum. Malgré la voix grinçante et rauque qui s'en échappe, elle a parfois le privilège de communiquer avec Teva de cette façon, même si le procédé lui prend énormément d'énergie, et si elle passe pour une folle, elle s'en moque pas mal.


black pumpkin

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Branette♀ - Bayani
Attaques choisies (1 à 4 attaques, entre les niveaux 1 à 20 de votre Pkmn)
Talent choisi
(Vous pouvez trouver + d'infos sur les attaques et talent dans l'annexe [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien])


Bayani est le fruit d'un drôle d'exorcisme musclé. Les initiés du monde entier savent pertinemment combien Edelwienne est une ville chargée de mystères et d'énergies en tout genre, et Bayani en est l'exemple même. Ses premières années, elle les a passé en tant que poupée favorite d'une petite fille aux boucles dorées, enfant des quartiers aisés de la ville. Puis, victime des caprices incessants de l'indomptable gamine, elle fut rapidement remplacée par un jouet plus performant contre lequel ses membres de chiffon ne purent rien. Il n'y eut pas à attendre longtemps avant qu'elle ne termine ses jours dans les poubelles entre les baies pourries et paquets de Poképito.

La légende veut que les poupées abandonnées deviennent des Polichombr, puis des Branettes. Bayani n'échappa pas à la règle. Elle doit désormais sa vie à la jalousie, la rancoeur et le chagrin qui ont fini par l'animer, et commença à errer dans les quartiers aisés de la ville prête à terroriser toutes les gamines aux cheveux blonds qui voulaient bien croiser son chemin. Sa terreur dura plusieurs semaines et ne tarda pas à la transformer en Branette. Ce sont des rangers locaux qui ont fini par la capturer avant d'avoir l'idée du siècle : l'amener dans les quartiers où vivaient les Ngwari, cette grande famille connue pour son amitié parfois dérangeante avec ces Pokémons Spectre.

Zulie l'a aimée tout de suite. Lorsqu'elle la rencontre pour la première fois, elle n'a entendu que des sauvageries sur ce Branette qui terrifie les enfants et qui n'aime personne. Encore envahie par la haine des humains et sa rancune maladive, elle est devenue très farouche et n'hésite pas à déployer ses attaques maléfiques pour chasser les autres. C'était sans connaître la grand-mère de la jeune femme, une habituée des exorcismes qui en avait fait son métier. Ce fut à elle que fut confiée Bayani, bien que sa petite-fille continue d'insister pour l'aider à exorciser les mauvaises énergies de ce Pokémon.

L'entreprise prit une bonne semaine. Bayani s'était depuis attachée à son aïeule, mais se faisait plus réservée avec Erzulie et ne laissait personne d'autre s'approcher d'elle. Leurs rapports furent tendus pendant longtemps, jusqu'à ce qu'elles se découvrent une passion commune : les chapeaux. Visiblement, la petite Branette avait une affinité particulière pour les couvres-chefs, peut-être en souvenir de tous ces instants passés en tant que poupée, et cela tombait bien puisque Zulie en avait une collection impressionnante. C'est en trouvant le Pokémon avec l'un de ses chapeaux colorés sur la tête qu'elle a pu s'approcher d'elle. Il ne lui a pas été difficile, par la suite, de lui montrer tous les chapeaux qu'elle possédait et que la petite Branette était libre d'utiliser si elle le souhaitait. Ce jour changea tout entre elles, et Bayani reçut officiellement le nom de la déesse aux chapeaux, un nom qui sembla lui faire plaisir plus que tout.

Aujourd'hui, Bayani est redoutable en combat. Symbôle des poupées vaudous, certaines mauvaises langues prétendent que Zulie l'utilise pour manipuler les challengers et les faire agir de façon idiote pour gagner le match. Aussi stupide les rumeurs puissent être, Bayani n'a jamais rechigné à se percer le corps pour user de ses attaques Spectre. Elle n'est toujours pas aimable, non, et n'accorde sa confiance qu'à peu d'êtres humains. Orgueilleuse, colérique et acariâtre, elle provoque généralement l'exaspération de ceux qui ne parviennent pas à l'approcher, mais Zulie s'en moque. Avec elle, elle est tendre, loyale et fine. Elle aime son Branette comme elle est, et ne l'échangerait pour rien au monde.


black pumpkin




Histoire




♦️ Quel Pokémon rêves-tu de posséder par dessus tout ?
Un Sinistrail ou un Spiritomb me raviraient. Ce sont deux Pokémons nobles qui ont beaucoup d'histoires à raconter si on veut bien les écouter. Il en va de même des Moyades, des Alakazam ou des Gouroutans que j'aspire rencontrer un jour. J'aime la grande majorité des Pokémons qui ont des choses à dire. Si on prend le temps de les écouter, ils peuvent être d'un grand enseignement.

♦️ Quel est le but que tu poursuis ?
Les objectifs sont surfaits, de nos jours. Ils ne sont à mon sens que l'expression de la peur des gens de vivre vainement. On a pas besoin d'objectifs pour trouver un sens à notre passage sur terre. Ils ne sont qu'une chimère pour satisfaire des désirs insatiables, puisqu'un désir en chasse un autre. La clé de la vie est de vivre dans l'instant présent et d'apprécier l'instant. Ainsi, mon seul objectif est d'apprendre à vivre encore mieux, d'apprendre davantage, de m'enrichir d'expériences, bref, de vivre davantage.

♦️ Quel est ton endroit préféré à Ebera ?
Edelwienne, ma ville natale, remporte probablement ce titre. Elle est à mes yeux objectifs la plus belle des cités, la plus atypique et la plus chargée en bonnes énergies. Les rues et l'architecture sont magnifiques, les gens sont ouverts à l'invisible et le paysage ne manque jamais de me surprendre. En revanche, si vous parlez de zones sauvages, les Ruines me parlent volontiers. Je suis ravie que le gouvernement fasse tant d'efforts pour préserver un site aussi magique et ancestral. Les énergies y sont très puissantes et les Pokémons très intéressants. Le Manoir Hanté est également très particulier. Je me méfie toujours avant d'y aller puisque les drames qui s'y sont produits alourdissent l'air ambiant et j'ai parfois l'impression d'étouffer. Ca dépend si les esprits sont près de moi ou pas.

♦️ Pourquoi aimes-tu/détestes-tu les Pokémon ?
Les Pokémons ont une âme comme nous. Ils s'incarnent comme nous. Ils ressentent, réfléchissent, mangent, pensent comme nous. Nous sommes tous les enfants de Mère Nature et je ne vois pas pourquoi mon comportement devrait changer d'un être humain à un Pokémon. Ceux qui voient les Pokémons comme des êtres inférieurs me dépassent et me révulsent. Ils oublient d'où ils viennent et ont laissé leur ignorance les étouffer.

♦️ Quel est le type de Pokémon que tu préfères ?
Évidemment, j'ai un faible particulier pour les Pokémons de type Spectre. Je trouve injuste la réputation qu'on leur associe. Les Pokémons Spectre ne font pas peur, et sont souvent très intéressants puisqu'ils sont parfois la réincarnation d'esprits humains. J'ai eu des interactions extraordinaires avec des spectres. Ils ont souvent des histoires d'une richesse inouïe à raconter, et mes oreilles sont grandes ouvertes. Ils sont aussi très utiles pour les médiums comme moi. Ils sont un intermédiaire d'une grande qualité entre les vivants et les défunts.

♦️ Que penses-tu des combats de Pokémon ?
Ils sont une très belle façon de vivre en harmonie auprès des Pokémons. Lorsque les combats prennent place, esprits et âmes du dresseur et de son Pokémon se lient. C'est un lien particulier où l'on est au plus près de la nature, où les deux êtres ne font plus qu'un pour en affronter un autre. Les combats peuvent être beaux, intéressants, enrichissants, et nécessitent un équilibre millimétré qui les rendent très similaires aux danses qui me font vibrer depuis mon enfance. Un combat n'a pas à être uniquement violent, il peut être somptueux à observer et exaltant à vivre.

♦️ Quelles sont tes relations avec les Pokémon ?
Nous sommes un. Les Pokémons sont comme les humains. Certains sont mêmes capables d'un amour inconditionnel. Ils sont mûs des mêmes émotions et leur richesse est telle que même après des centaines d'années d'études, la science n'est toujours pas au bout de ses surprises. Mes Pokémons et moi sommes en harmonie totales. Nous sommes une extension de l'autre, connectés même au-delà des kilomètres.

♦️ Quels sont tes hobbies dans la vie ?
Je passe évidemment beaucoup de temps à l'arène. J'apprécie énormément les combats que j'aborde avec ma philosophie qui est particulière, je le conçois, mais c'est toujours un véritable plaisir de combattre. Je compare cet art à la danse, que j'aime pratiquer, ainsi que les rencontres avec la nature. Je suis également très intéressée par l'astronomie et ce que j'appelle l'invisible. L'invisible, ou l'au-delà. Peu de gens y croient, c'est vrai. J'ai tendance à penser qu'ils se cachent derrière leur cynisme pour tenter de trouver des explications rationnelles. Mais la vie n'est pas rationnelle, n'est-ce pas ? C'est pourquoi je suis également medium et exorciste en dehors de mes heures de championne. Je ne suis pas aussi bonne médium que dresseuse malheureusement, mais mon expérience des combats m'a été très utile pour apprendre à combattre les mauvais esprits et chasser les Pokémons Spectres malfaisants.

♦️ Que penses-tu des Pokémon légendaires ?
Exactement ceci, ils sont légendaires. Ma famille a souvent une histoire pour chacun d'eux, mais nous avons nos affinités avec quelques uns d'entre eux. Je suis persuadée qu'ils existent tous, ou du moins ont tous existé. Ils se cachent, se rendent invisible eux aussi parce que l'être humain, dans toute sa rationalité bien pensante, peut parfois être trop dévastateur. Je suis heureuse de savoir qu'ils sont en sécurité où qu'ils soient et qu'ils aient le pouvoir de se cacher. Malgré tout, rencontrer Marshadow, Lunala ou Solgaleo serait un immense honneur pour moi.

♦️ Que te manque-t-il aujourd’hui pour être heureux ?
Je suis heureuse à chaque instant. Je ne passe pas une journée sans remercier la vie des cadeaux qu'elle m'a faite : ma famille, mes traditions, ma santé, ma vie de championne, la possibilité de voyager, ou encore cette belle aventure aux côtés de Teva qui ne quitte jamais mes pensées et qui me protège de là où il est. Ceci dit, l'aventure de la maternité me manque parfois.

♦️ Gardes-tu tes Pokémon dans leur Pokéball ?
Aussi peu que possible. À mes yeux, les Pokéballs sont un refuge pour les Pokémons lorsqu'elles sont bien construites, ainsi je fais toujours l'effort de me procurer les balls de meilleure qualité. De toute façon, ils savent comment faire pour se faire entendre, qu'ils soient au chaud ou non. Ils y entrent lorsqu'ils le désirent, et sortent de même.


black pumpkin



Derrière l'écran
Pseudo/Prénom : écrire ici
Âge : écrire ici
Fréquence de connexion : écrire ici
Est-ce un multicompte ? : écrire ici
Inventé ou scénario : écrire ici
Comment es-tu arrivé jusqu'à nous ? : écrire ici
Et toi, c'est quoi ton Pokémon préféré ? : écrire ici
Et ta région préférée ? : écrire ici
Commentaires ? : écrire ici
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
black pumpkin
[/b]
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 1130
Date d'inscription : 04/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://heypikachu.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum